Information

Il est de notre devoir de bien vous informer sur le bronzage en cabine

Sécurité bien en vue au bronzage

Les exploitants de studios de bronzage partagent une crainte commune : est-ce que tous leurs clients portent des lunettes protectrices dans la cabine? Grâce à la panoplie de lunettes actuellement disponibles sur le marché, les « yeux de raton laveur » sont devenus un mythe du passé. Montrez-leur!

Bon pied, bon oeil

Selon la Société canadienne d'ophtalmologie, des études révèlent que l'exposition prolongée au soleil peut causer des dommages permanents aux yeux s'ils ne sont pas protégés. Eau, sable, neige et pavé reflètent la lumière de sorte qu'elle peut brûler la surface de l'oeil. Fermer les yeux n'est pas sécuritaire, car les paupières ne contiennent pas suffisamment de mélanocytes pour empêcher les rayons de pénétrer. Pensez combien proches et intenses sont les tubes de bronzage...

Des expositions fréquentes, réparties sur une longue période (des années par rapport à des mois) peuvent endommager les structures internes de l'oeil, dont le cristallin et la rétine. La lumière ultraviolette représente un facteur de risque pouvant causer une kératite (infection de la cornée) caractérisée par la douleur et la production excessive de larmes, une dégénérescence maculaire responsable de la perte de la vision centrale, de même qu'une conjonctivite granuleuse laquelle envahit les zones blanches de
l'oeil. Les UV sont en grande partie responsables de la formation de cataractes qui provoquent l'opacification totale ou partielle du cristallin; par conséquent, la vision devient nébuleuse, embrouillée ou réduite. Les blessures oculaires provoquées par la radiation ultraviolette sont cumulatives. Une fois qu'elles se manifestent, elles sont irréversibles. Les gens devraient aussi connaître les médicaments et antibiotiques photosensibilisants qui peuvent accroître leur vulnérabilité à la lumière solaire.

Tenez-les à l'oeil

Les propriétaires de studios doivent informer leurs adjoints et clients des risques associés aux rayons UV excessifs, et insister sur l'utilisation permanente des lunettes protectrices approuvées par les autorités gouvernementales. En respectant les règlements émis par Santé Canada, ils réduisent la responsabilité civile qui leur incombe tout en renforçant la sécurité de leurs clients. Le roulement du personnel et les périodes de pointe ne sont pas des excuses valables pour vous empêcher de
recommander les mesures préventives nécessaires ainsi que de désinfecter et d'étaler les lunettes protectrices à la vue de tous. Les globes réutilisables doivent être bien nettoyés entre chaque séance pour éviter la propagation de maladies virales et bactériennes. Il faut doser adéquatement les solutions nettoyantes afin de prévenir les irritations; cela empêche aussi le plastique et l'acrylique des globes réutilisables de s'user et de fendiller. Enfin, affichez clairement dans des endroits stratégiques les mises en garde et risques encourus si l'on s'expose sans protection adéquate.

Les adeptes du bronzage acquièrent de plus en plus leurs propres lunettes. Ils en ont plein la vue! Plusieurs sont jetables et dépourvues d'élastique afin d'éviter les marques de bronzage. D'autres, en forme de cônes, accordent plus d'espace aux cils longs. Certaines sont
enduites d'un adhésif médical permettant de se faire bronzer debout, ou présentent un design bifonctionnel muni d'un clip pour interchanger les lentilles ou retirer le pont nasal. Elles sont toutes légères, ajustables, ergonomiques; disponibles en de multiples teintes, elles couvrent les yeux complètement. Il y a de quoi se rincer l'oeil! Originaux, leurs noms font sourciller : Eye Candy, EZ Eyes, Peepers, Pro-Specs, Special-Eyez, Super Sunnies, Sydney Shades, Ultra Sunglobes. Il n'existe aucune raison pour s'en passer. Autre aspect positif : quand les gens achètent leurs propres paires, ils sont plus enclins à les porter. L'autre avantage non dédaignable est que la vente de ces lunettes génère des revenus supplémentaires. Et elles ne coûtent pas les yeux de la tête! Donc, la prochaine fois qu'un client dira craindre d'avoir des yeux de raton laveur, répondez-lui avec une touche d'humour : « Mon oeil! »